lundi 2 juin 2014

VOIR

Cette semaine,
notre billet hebdomadaire accueille,
en plus des nôtres,
les créations de celles et ceux
qui ont répondu
à notre invitation à créer,
sur le thème "VOIR".
Plaisir !


Carole dit/

Voir...
Observer, discerner, distinguer, apprécier et partager la beauté du quotidien.





Claire S. dit/



Luciana dit/


HISTOIRES DE VOIR

C’est un JEUX  de voir…

Voir …un peu plus loin

Voir …un peu plus clair

Voir…en face

Voir …entours

Voir …à côtés

Ne Voir  rien…

Peut-être aussi intéressant !

Attention !  C’est une option !

Voir la nuit…Voir le jour

Et pourquoi ne pas voir demain ?

Voir ensemble…voir tout seul…

Voir d’ici…Voir de là-bas…

Ce n’est jamais trop tard !

Voir…en avant

Voir… en arrière     

Voir…plus bas

Voir… plus haut

C’est  toujours un plaisir de pouvoir choisir… !

A vous de voir

Ou de ne pas voir de tout… !

Tout cela n’a rien à voir avec moi !


Marine dit/

"Regard nonchalant d'une femme en terre sur une rue en vie"









mb dit/ 

Perchée sur un toit de Paris avec un charmant jeune homme, je fixe la lune, ronde et pleine dans le ciel noir du mois de juin. J’ai 17 ans. J’espère beaucoup de cette soirée avec lui… Entre deux conversations, je lui demande si lui aussi voit une sorte de halo autour de la lune… Après un moment, il me tend ses petites lunettes rectangulaires. Je les chausse et tout à coup, je découvre avec stupéfaction que le halo disparaît. Je vois l’astre plus net que jamais, jusque dans les moindres détails. Et je réalise ce qui m’arrive. Oui j’ai bu trop de vin… Oui je suis amoureuse… Mais Oui je suis myope !  

Nora dit/



Anne M dit/

... et je le fais

La pluie transforme notre champ en rizière
L’amandier penche dans le vent
Mazette, noire et blanche, découvre la neige
La lumière de La Redounière résiste à la nuit sur la colline d’en face
La lune est encore là
Le château est caché par la brume
Le cerisier blanc fleurit
Le poulain nouveau-né pionce de tout son être, étalé dans le pré 
La falaise est rose fluo
Les bouteilles de la grillade d’hier sont restées sur la terrasse 
Le chat noir se tapit dans l’herbe derrière le chat rayé 
Les cerises sont presque rouges


Je veux me brosser les dents tous les matins devant une fenêtre ouverte


Rhizlaine et LMJoleisa disent/



video



Voir Apercevoir Concevoir Savoir Devoir Recevoir Pleuvoir Entrapercevoir  Pouvoir Redevoir Pourvoir Emouvoir Percevoir Mouvoir Avoir Décevoir… 
Le dimanche 25 Mai 2014, la France, les français, enfin les votants, mettaient en tête des élections européennes le FN…
Je n’aurai jamais cru voir ça !!
J’ai toujours cru qu’il resterait un parti qui ferait des scores semblables à ceux d’ Arlette Laguiller – bien que je trouve qu’il soit plus sain de voter AL que FN.
C’est la honte, j’ai honte…
J’en veux plus aux femmes et aux hommes politiques qui se foutent de la gueule du peuple depuis si longtemps, que des gens désabusés –mais pas bien intelligents j’en conviens - qui viennent de mettre à 25% le FN.
J’ai entendu le discours de Marine Le P. dimanche soir, derrière elle une affiche « Premier parti de France » no comment. Sur son visage je lisais son incrédulité, mais aussi sa peur, elle ne sait pas gouverner, son parti n’est pas fait pour gouverner, ils ne savent pas faire.
La France est en danger, le désarroi des gens leurs font faire n’importe quoi !
Il est urgent que l’éthique, le bon sens et l’humanité refassent surface à gauche mais aussi à droite.
Je souhaite que  voter soit obligatoire, un devoir de chaque citoyen et que les votes blancs soient pris en compte.


 
 Cécile dit/





















M. dit/

Il ferme les yeux.

Silence absolu. Quelques bruits de pas. Sensation d'une proximité.
Quelqu'un s'assied non loin sur le même banc. Un homme? Cette femme croisée aux repas? Silence de nouveau. Et cette présence.

Il se recentre, sa respiration se fait plus ample, et il se laisse aller au voyage des pensées. Il nomme intérieurement les êtres chers, et viennent des souvenirs précis,  des paroles d'enfants, des blessures de grands, des envies de refaire autrement, des envies de bonheur. Il entrevoit des possibles, des réparations, des espérances. Les blessures et sa capacité, son désir d'aimer se font face à face. C'est un volcan bouillonnant à l'intérieur.  Le silence est le cocon paisible qui l'enveloppe et le protège.

Bruissement de vêtements, mouvement perceptible des corps autours de lui. Il se lève aussi, et son regard se pose sur les moines qui entonnent l'office du matin.



Anne dit/ 



Marina dit/






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour nous laisser un commentaire :

1 - écrivez votre commentaire dans le cadre,

2 - si vous avez un compte (google ou wordpress par exemple) identifiez dans le menu déroulant, sinon, dans ce même menu, choisissez nom/URL et remplissez la case nom avec votre vrai nom ou un pseudo; par contre, la case URL n'est pas obligatoire mais n'hésitez pas à la remplir si vous avez un site ou un blog : on pourra vous rendre visite !

3- cliquer sur "publier" et hop, un petit mail nous parvient : votre commentaire est, comme on dit, "en attente de modération" et sera publié dès que nous l'aurons validé !

Au plaisir de vous lire !